La phobie des avions du maire de Lyon

La patrouille de France le 14 juillet
La patrouille de France le 14 juillet

La phobie des avions du maire de Lyon
tourne au ridicule
Pas de patrouille de France pour le 14 juillet.

Le vilain caprice du petit Grégory

Information confirmée par le service presse de l’Armée de Terre :
« Pas beau l’avion ! » a déclaré en substance le nouveau maire de Lyon au gouverneur militaire.

Prétexte invoqué :
ne pas provoquer d’attroupement, alors même que le défilé est maintenu et que la patrouille de France survolera Paris le lendemain devant des milliers de Parisiens…

Par Marco Polisson

____________________________________________

A suivre :
Lettre de David YTIER Adjoint au Maire de Salon-de-Provence

LETTRE OUVERTE AU NOUVEAU MAIRE DE LYON
Pourquoi refusez-vous réellement le passage de la Patrouille de France à Lyon le 13 juillet ?


Monsieur le Maire Grégory Doucet,

La presse lyonnaise nous informe que vous auriez refusé le survol de la Ville de Lyon par la Patrouille de France le 13 juillet prochain. Cette décision serait justifiée par la crise sanitaire, mais les doutes sont légitimes.

En effet, ce survol était prévu pour célébrer la Fête nationale en profitant du transit prévu entre la base de Salon-de-Provence et Paris où la Patrouille de France participera le lendemain au traditionnel défilé aérien du 14 juillet.

Les lyonnais auraient ainsi pu profiter quelques instants du passage de la PAF, simplement en levant les yeux au ciel… Le risque sanitaire de ce survol semble bien faible… serait-il plus important à Lyon qu’à Paris où les avions défileront le lendemain ?

Ne profiteriez-vous pas d’un argument sanitaire pour amorcer un débat sur la Patrouille de France, que certains dénoncent comme un scandale écologique ?

Sachez que si tel est le cas, vous trouverez toujours sur votre chemin les amoureux de notre Patrouille de France, qui représente tout à la fois notre Nation, notre Armée et notre drapeau.

Élu de la commune où réside la Patrouille de France, je m’interroge sur votre décision et je souhaitais vous faire savoir que nous défendrons toujours cet emblème national !

Le combat écologique ne doit pas devenir une arme dogmatique qui s’acharnerait sur des symboles en oubliant l’essentiel. Sachons plutôt nous rassembler autour de ce qui fait notre fierté nationale, ce qui n’est pas contradictoire avec la mise en œuvre d’une politique environnementale sérieuse.

J’espère que le Gouvernement saura aussi rappeler notre attachement national à la Patrouille de France. Et j’espère sincèrement que vous partagerez ces propos. Une clarification de votre part pourra tous nous rassurer, et éliminer nos doutes…

 Vive notre Patrouille de France !

David YTIER
Adjoint au Maire de Salon-de-Provence

L’affaire Delevoye et Macron

Article de : Régis De Castelnau
@R_DeCastelnau
Avocat à la cour et blogueur

DelevoyMacronL’invraisemblable feuilleton Delevoye constitue une illustration assez consternante de l’état de dégradation des institutions de notre République. Nous avons désormais atteint tel un niveau de corruption, au sens de corrosion, des pouvoirs publics que notre charpente institutionnelle est complètement délabrée.

Continuer la lecture de « L’affaire Delevoye et Macron »

«Le bilan de la vente d’Alstom est catastrophique pour l’emploi et pour notre souveraineté»

Portrait de Frédéric Pierucci, ancien salarié d’Alstom, il est l’auteur du livre « Le Piège américain », publié aux Editions JC Lattès.

Ancien cadre dirigeant d’Alstom, Frédéric Pierucci a passé plus de deux ans dans des prisons de haute sécurité américaines au moment où General Electric rachetait la branche Énergie du groupe français.

Continuer la lecture de « «Le bilan de la vente d’Alstom est catastrophique pour l’emploi et pour notre souveraineté» »

Devoir d’exemplarité des députés ?

Près de neuf députés sur dix n’ont pas rempli correctement leur déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique en ce début d’année 2019.

Il n’y a aucune raison de continuer a se laisser faire.

Texte du prochain référendum d’initiative populaire.

1°) Contrôle des dépenses des élus façon suédoise.

2°) Diminution de 50% du nombre de députés et sénateurs. (Alain Juppé)

Macron: Comment faire des économies !!

1°) Les ambassadeurs sans ambassades.

2°) Les préfets sans fonctions.

3°) Le C.E.S.E (25 rapports et avis en 2017)

4°) Réduction du nombre d’élus.
(un élu pour 600 habitants contre un élu pour 100 habitants actuellement.)

5°) Formation professionnelle: 30 milliards !

Quelques propositions d’économie


1°) Ségolène Royal Ambassadrice des pôles


47 000 euros par an, plus 30 000 euros de frais de mission pour le responsable et son équipe.
Sources

2°) Copinage payé par nos impôts : l’Etat finance une douzaine d’ambassadeurs, sans ambassade.

Ambassadeurs imaginaires


Ambassadeur pour les droits de l’Homme chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire : François Croquette (Diplomate)
 –Ambassadeur délégué à l’environnement : Xavier Sticker (Diplomate)
-Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée : Nicolas Galey (Diplomate)
Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan indien : Luc Hallade (Diplomate)
Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières : Maxime Lefèbvre (Diplomate)
Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques : Brigitte Collet (Diplomate)
Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, co-président du groupe de Minsk : Stéphane Visconti (Diplomate)
Ambassadeur chargé de l’adoption internationale : Odile Roussel (Diplomate)
Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane : Jean-Bernard Nilam (ex-Directeur de Cabinet du Ministère des Outre-mer)
Ambassadeur chargé de la lutte contre le VIH-SIDA et les maladies transmissibles : Michèle Boccoz (Diplomate)
Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme : Patrick Maisonnave (Diplomate)
Ambassadeur chargé de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique : Ségolène Royal (Ancienne ministre).

Sources

3°) Réformer le CESE, Conseil économique, social et environnemental ?

Sources

View of the French Economic, Social and Environmental Council (CESE) architect Auguste Perret in 1937. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON / AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

233 conseillers : 2 877,94 euros net – 6 342,82 euros pour le président.
150 employés :  4 000 euros en moyenne
Absentéisme :  35%
Des antennes régionales (Ceser). 
Cout total : 100 millions d’euros.
Nombre de rapports produits, : 25 rapports et avis en 2017 pour un coût moyen de 1,5 million d’euros le rapport..!!

4°) 
Préfets fantômes : un scandale français

Le système. (ou plutôt la combine)

  • Nommé  « préfet en mission de service public »
  • Au bout de quelques mois, ces préfets bidons sont nommés préfets hors cadre.
  • 6.000 € brut mensuels en attendant la retraite ou d’être élu sénateur, voire député.
  • Si élu député ou sénateur : il est placé alors en détachement et ne reçoit plus de l’Etat qu’un tout petit salaire correspondant exactement au paiement de ses cotisations de retraite de préfet.
  • A la retraite: une pension mensuelle d’environ 4.000 euros bruts. 
  • Lorsqu’ils décident de quitter leurs mandats électoraux ils peuvent tout cumuler : retraite de préfet, de parlementaire et d’élu local. Les montants de ces cumuls sont particulièrement choquants (15.124 euros bruts mensuels par exemple pour Michel Delebarre)

Cette existence de faux préfets est un scandale français qui bénéficie d’un habillage légal, un scandale qui serait inadmissible chez nos voisins comme le Royaume-Uni ou l’Allemagne.
Il n’est pas facile de justifier les salaires et parachutes dorés des patrons du CAC40, mais ils ne sont que 40 et c’est de l’argent privé.
Les préfets fantômes sont beaucoup plus nombreux, et c’est l’argent du peuple français!
Sources

5°) Réduction du nombre d’élus.

Députés : 350
Sénateurs : 150.
Députés européens inchan­gés : 15.
Les rémunérations ne seront pas modifiées.

Plus réorganisation des régions, départements et communes.
Avec de telles réformes le nombre d’élus bais­sera substantiellement et ramènera la France dans un taux de représentation compris entre l’Allemagne et les États-Unis, soit environ un élu pour 600 habitants contre un élu pour 100 habitants actuellement.

6°) 30 Milliards pour la formation professionnelle !!

La France consacre plus de 30 milliards par an à la formation professionnelle pour des résultats décevants.
Plus de 50 000 prestataires proposent des formations, selon un rapport du Sénat de 2007.

7 milliards transitent par des structures répondant au doux nom d’organismes collecteurs agréés, les OPCA, gérés par les partenaires sociaux.
Les OPCA peuvent dépenser pour leur gestion opérationnelle
700 millions d’euros!

Les 48 OPCA qui gèrent ces organismes paritaires peuvent ainsi employer des permanents, et donc de les rémunérer sur les fonds de la formation professionnelle.

«la plupart des formations dispensées sont courtes et non diplomantes», dénonce Pierre Cahuc. «N’importe qui peut ouvrir un organisme de formation», assure Bertrand Martinot. Et une fois l’organisme créé, le contrôle devient surtout administratif. Et la certification est insuffisante.

Source